"Notre tête est ronde pour que nos pensées puissent changer de direction"

Latest Posts

Abraham ou la logique du ventre

Hier soir, je suis allé chercher ma fille à l’école.

Après les embrassades habituelles, elle m’annonce qu’elle est allée à son premier cours de catéchisme et qu’elle a adoré.

Je lui demande pourquoi.

Elle me raconte alors que la prof de catéchisme lui a enseigné l’histoire d’Abraham. Ma fille s’empresse alors de me raconter ce qu’elle a appris.

“Abraham avait pour femme Sarah. Le couple se désolait de ne pouvoir avoir d’enfant, Sarah (forcément…) était stérile.

Un jour, Sarah a un enfant, que le couple décide d’appeler Isaac.” [Oui, j’ai aussi remarqué, l’histoire est singulièrement tronquée…] Elle raconte ensuite l’épisode d’Isaac, le sacrifice du bélier et le pacte d’alliance d’Abraham avec Dieu.

Sur ces faits, ma fille me récite alors la descendance d’Isaac, avant de conclure qu’elle adore le catéchisme, parce que “la dame” est très gentille.

Je la félicite pour son enthousiasme, mais relève cependant l’absence d’Agar et d’Ismaël dans son histoire, un épisode pourtant essentiel pour la bonne compréhension de ce récit bilbique. La responsable du catéchisme n’a pas daigné parler de cela.

Cette petite histoire a suscité en moi ces quelques réflexions.

La Logique du ventre

La stérilité de Saraï et la fertilité de sa servante Agar est une belle allégorie de notre époque. L’histoire de ces deux femmes illustre l’opposition entre tradition et nouveauté. Saraï est stérile, elle représente l’ancien monde. A l’inverse, l’humble servante Agar porte en elle le potentiel d’une nouvelle vie, ou d’une nouvelle idée. Que se passe-t-il lorsque l’ancien régime refuse le souffle vitale de la créativité? Il prouve sa stérilité.

Dans cet épisode biblique, Saraï finit néanmoins par enfanter d’Isaac, contre toute logique, à l’âge canonique de 90 ans! Agar et son fils Ismaël sont chassés, parce qu’ils font de l’ombre à la maîtresse de maison. Le refrain est connu.

Cette histoire décrit un processus des plus courants dans les entreprises. Je veux parler de la confrontation entre “la logique de la tête” et de “la logique du ventre”.

La “logique de la tête” exige la sécurité à tout prix. Elle implique que toute décision doit être mesurée, évaluée et garantie. Toute dépense doit engendrer un bénéfice supérieur à l’investissement de départ.

Au contraire, la “logique du ventre” se fonde sur des facultés innées, des prises de risques, des incertitudes et des aléas. On est dans le domaine de l’intuitif, de l’imprévisible et des possibles retours de manivelles. On parie sur l’avenir en espérant que les chances de réussite soient supérieures à une sur deux. Rien, sinon le “feeling” ou “les tripes” ne garantit qu’on va réussir.

Agar donne un fils aîné à Abraham mais est ensuite exclue du comité d’administration de “Abraham & Sons”. [Steve Jobs avait subi le même sort à une certaine époque…] La “logique du ventre” est incertaine, elle est irrationnelle mais potentiellement très fertile.

Si Abraham avait refusé la proposition (aujourd’hui considérée comme douteuse…) de son épouse, l’histoire de l’humanité en aurait été fondamentalement changée. Saraï, promue au titre de Sarah après l’alliance d’Abraham, a voulu capitaliser sur son ROI (Retour sur investissement), symbolisé par son fils légitime Isaac. On connaît tous la suite de cette histoire…

La morale de cette histoire demande peut-être une réflexion sur ces deux “logiques” en question.

D’un point de vue pragmatique, on peut se demander quelles idéologies soutiennent la sécurité et le status quo, et quelles valeurs défendent l’innovation et la créativité.

Ma fille m’a rappelé de quel côté mon cœur balance.

An inessential list of single letter twitter accounts

Juste for the fun of it.

@a: Andrei Zmievski. Coder, photographer, beer judge and brewer, Russian, and San Franciscan. Software architect at @AppDynamics.

@b: Brian Griffing. Hello, My Name is Brian.. I play music.. I tour.. you should come see me play a show! If you want a preview, please visit: briangriffing.com

@c: Coley Cheng. I am the open book on your mantle. Let’s discover this world together.

@d:Dave Bragdon. I can’t wait for the future.

@e: erin. If you want to send me a message, please use @playaworks. @e gets 1000s of mentions a day, too much to filter!

@f: Fred Oliveira. Trying to figure things out in the intersection of code and design.

@g: Greg Leding. State legislator. Founder, @codeandsignal.

@h: Helgi Þorbjörnsson. Co-founder of Orchestra.io, PEAR extraordinaire, programmer, party person, viking! The views and ideas expressed here are solely mine, not work related.

@i: ? [nothing?]

@j: Juliette Melton. Design researcher at @IDEO, tech optimist, okra enthusiast.

@k: Kevin Cheng. Co-Founder of @incrediblelabs. My past: #newTwitter, Raptr, Yahoo Pipes. My book: http://seewhatimean.org. My webcomic: http://okcancel.com.

@l: L. That is all. Go Away. Please. I want to be alone.

@m: Mark Douglass. Sorry if I don’t reply to @mentions – they are 99.9% incorrect and I’ve basically stopped checking them.
PS: Not interested in selling @m or @md – sorry!

@n: Naoki Hiroshima. Creator of @Cocoyon, Developer for @Echofon, Father of two, Harley and Chopin Lover, Hiraganist.

@o: Short.link. Shortlinks that make you say O! myplus.name gpl.us ht.tp a.pe i.cm etc. Support: @short_link #shortlink Q: o@shortmail.com.

@p: paolo i. things never happened in this order. maybe they never happened at all. the old man told me: ‘this planet is like a cougar’.

@q: Ariel Raunstien. Potential Organ Donor Extraordinaire.

@r: Rex Hammock.Founder/CEO of media/content-marketing firm Hammock (hammock.com), wiki-wrangler of SmallBusiness.com (@smallbusiness).

@s: Sparked Ventures. We develop internets. Check out @Dare or @MakeAGIF.

@t: Tantek Çelik. barcamp bike climb code create css design evolve hack html5 listen microformats mozilla open optimist pescatarian scientist skeptic standards teach think ux web.

@u: u. [No profile]

@v: v. [No profile]

@w: Walter. exec producer of my life. You are my cast.

@x: gene x. photographer and friend of lemurs – co-founder of Orange Photography, bike rider, slackliner http://www.orangephotography.com.

@y: reY. [No profile]

@z: Zach Brock. Engineering Manager @Square. I’m mostly made of water.

La créativité ou la nécessité de penser «barbare»

La créativité ou la nécessité de penser «barbare»

Pour les Grecs de l’Antiquité, les barbares étaient ces étrangers qui parlaient une langue incompréhensible, inintelligible. Les chevelus mal peignés du Nord et les barbares (berbères?) mal rasés du Sud étaient considérés comme des outrages à leur civilisation. Ils s’efforçaient de les contenir aux marges de l’empire. Les barbares étaient des intrus qui dérangeaient l’ordre et le bon goût de la civilisation grecque.

Aujourd’hui, de nombreuses entreprises souffrent d’une absence de barbares. Elles se sont sclérosées dans des hiérarchies et des modes de gestion stériles. Les barbares contemporains sont les créatifs, les innovateurs, les artistes, les visionnaires capables de perturber l’ordre ronronnant de l’empire et de lui insuffler une nouvelle vie.

Toute innovation procède d’abord d’une rupture des schémas traditionnels de pensée. C’est le déséquilibre ou la disruption qui provoquent la percée créative. L’art de la pensée barbare est ainsi de cultiver et d’entretenir un esprit alerte pour permettre la génération d’idées neuves.

C’est une manière de penser la limite, de penser «à la limite» afin d’y trouver des solutions créatives, des idées novatrices. Le but premier de la pensée barbare est d’articuler des intuitions, de formuler des idées, de représenter des concepts, de rendre concret des désirs.

La «pensée barbare» est un mode de réflexion et d’inspiration qui procède des franges de la conscience, qui évolue aux frontières de la rationalité. La créativité est une nouvelle forme de barbarie.

Elle frappe les opinions, elle dérange les esprits, elle envoûte les affects.

La rupture vient toujours de la marge. Soyons marginaux, pensons barbare.

Articles récents